Ganso Jajamaru-kun – Bandai WonderSwan

cov

Nom: Ganso Jajamaru-kun
Genre : Action/Platformer
Plateforme: WonderSwan
Développeur: Tose Software

1 2

3 4

Date de sortie originelle: 15 avril 1999
Éditeur (Région): Jaleco (JP)
Autres plateformes : Famicom, MSX

 
———————————-

 
Ganso Jajamaru-kun a été développé par Tose Software, responsable entre autres des séries Legend of Stafy et Dragon Quest Monsters.

Vous incarnez Jajamaru, ninja, devant libérer sa bien-aimée la princesse Sakura des griffes du seigneur des pirates, Namazu Dayuu. Ce sadique jovial dispose d’une armée de créatures tirées du folklore japonais pour vous empêcher de retrouver votre princesse : le laisserez-vous faire ?

Ganso Jajamaru-kun dispose de 5 monde, allant du village à l’ile secrète, en passant par le cimetière, le chateau et le bateau. Chaque monde se découpe toujours de la même manière : 4 sous-niveaux classiques (à finir avant le chrono de 2 minutes), suivi d’un niveau spécial à scrolling vertical doté de pièges mais sans ennemis (à finir avant de se faire tuer par le scrolling) pour finir sur un combat de Boss (durée illimitée).

Chacun des sous-niveau classique est découpé en 4 strates, disposant chacune de 2 ennemis étant de plus en plus forts au cours de l’avancée dans le jeu. Vous commencez sur la strate la plus basse, armé de vos shurikens, et pour monter aux strates supérieures, vous devrez casser les plateformes destructibles dotées d’un aspect visuel différent. Une fois les 8 ennemis du sous-niveau détruits, vous passez au suivant.

Mais le jeu ne se contente pas d’être si simpliste. Tout d’abord, la destruction des plateformes vous amènera parfois des bonus temporaires : potion d’invisibilité, gros shuriken, Katana, Boomerang, rapidité, longue distance, vie supplémentaire, chronomètre, Grenouille géante à monter, chariot ninja, points, et le seul malus du jeu, les bombes qui vous tueront instantanément.

Ensuite, la résistance des ennemis : ils pourront craindre (ou pas) les chutes, que vous leur sautiez dessus ou que vous les attaquiez directement. a vous de trouver la stratégie pour vous débarrasser de chacun d’entre eux ! La plupart d’entre eux vous tireront également dessus : il vous suffira alors d’utiliser votre arme pour annuler leur projectile. A noter que lorsque vous tuerez un ennemi, son esprit apparaitra et montera vers les cieux : à vous de l’attraper pour obtenir des points bonus !

Enfin, la dernière particularité du jeu : Au sein de chacun des sous-niveaux classiques, la princesse vous enverra un pétale de cerisier. Il vous faudra attraper les 4 du monde en cours afin de pouvoir accéder au stage spécial qui mène au boss. Si vous ratez ce pétale et terminer le sous-niveau, vous devrez le recommencer juste après avoir terminé le 4ème sous-niveau. Alors faites bien attention à récupérer tous les pétales lors du premier passage !

Ganso Jajamaru Kun est le remake amélioré de l’opus Nes : bien plus maniable avec plus d’objets, de niveaux et de Boss. Même si la version WonderSwan est en Noir et Blanc, il est préférable de choisir cette version si vous hésitez entre les deux.

A noter que le Game Over du jeu est assez salaud : On arrive à un écran sur lequel Jajamaru est mal en point, la princesse toujours attachée au bout d’une corde, et le vilain qui se moque de lui. Et là, un ninja « tiers » arrive de nulle part, poutre le vilain et délivre la princesse en un mouvement. Le Game over se termine sur une scène avec le ninja inconnu et la princesse à cheval, Jajamaru qui les suit, dépité, et à pied. Il trébuche sur un caillou, se croûte, le cheval et ses occupants prennent le large. Il se relève finalement, seul, avec des petits cœurs brisés qui émanent de lui.

Avis du déchu : Ganso Jajamaru Kun fait partie des quelques « vieux jeux » de la plateforme, aux côtés de Lode Runner, Rainbow Islands et bien d’autres. Ce qui inclut un jeu aux graphismes datés mais doté d’un gameplay ultra rodé et précis, ainsi qu’énormément de challenge, le jeu étant loin d’être facile : Vous voilà prévenus.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s