Rainbow Islands Putty’s Party – Bandai WonderSwan

Cover

Nom: Rainbow Islands Putty’s Party
Genre : Arcade
Plateforme: WonderSwan
Développeur: DigitalWare

1 2 3 4

Date de sortie originelle: 29 juin 2000
Éditeur (Région): MegaHouse (JP)
Autres plateformes : Aucune

 
———————————-

 
Rainbow Islands Putty’s Party a été développé par DigitalWare, dont c’est le seul jeu connu au milieu de quelques compilations de puzzle games obscurs. Le jeu a été totalement adapté au support portable : sauvegarde, aucun ordre dans les mondes, possibilité de revisiter les mondes passés.

Le scénario de base voit les protagonistes de Bubble Bobble se faire remplacer par Putty, une petite fille, et Naughty, une fée. Rainbow Islands Putty’s Party ne dispose d’ailleurs plus que de 5 iles (dont 1 cachée) que sont Insect, Monster, Arkanoid, Darius et Magical.

Le but du jeu est très simple : Atteindre le haut des niveaux en évoluant au milieux d’ennemis avant que l’eau ne monte et ne vous tue, et abattre le Boss de chaque île. Pour ce faire, vous disposez d’une capacité unique : créer des arcs en ciel, et c’est autour de celle-ci que tout l’intérêt du titre se construit. Ces arcs-en-ciel seront à la fois une arme, une défense, et un soutien. Arme à l’instant de leur création (si un ennemi en est sur le trajet, il meurt), quand vous leur sautez dessus ou quand vous les cognez par dessous (la pluie de débris générée est fatale, sauf pour vous). Défense quand ils s’interposent entre vous et vos ennemis (vous pouvez même les immobiliser). Soutien quand vous vous déplacerez dessus, en marchant simplement ou en rebondissant (je vous rappelle que vous devez rejoindre le haut des niveaux).

Mais ce n’est pas tout : L’accession à l’ile secrète demande de récolter les 7 gros diamants des 4 îles de base. Pour obtenir 1 gros diamant, vous devrez récolter les 7 petits diamants, chacun d’entre eux se récoltant uniquement en détruisant vos ennemis via la pluie de débris de vos arcs en ciel. L’endroit de l’écran où les ennemis détruits atterrissent déterminera la couleur du diamant. Cela parait très compliqué, mais une fois dans le jeu, cela se comprend très facilement.

Avis du déchu : Bien que ce soit un épisode fortement tronqué à la technique pas toujours efficace, il reste le meilleur Rainbow Islands sur console portable, les autres allant de bouse à désastre complet. Si vous n’aimez pas les jeux typés arcade du milieu des années 80, passez votre chemin. Mais si vous recherchez une version moins difficile du Rainbow Islands originel, jetez-vous dessus.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s