Pocket Fighter – Bandai WonderSwan

cover

Nom: Pocket Fighter
Genre : Jeu de Baston
Plateforme: WonderSwan
Développeur: Soft Machine

1 2

3 4

Date de sortie originelle: 6 avril 2000
Éditeur (Région): Bandai (JP)
Autres plateformes : Arcade, PS1 et Saturn

 
———————————-

 
Pocket Fighter a été développé par Soft Machine pour le compte de Capcom, responsable entre autres des adaptations de Final Lap Special WonderSwan, Grand Master Famicom et Boogie Woogie Megadrive. Le jeu utilise le même design Super Deformed et le même focus sur les gemmes que Super Puzzle Fighter II Turbo.

Vous pourrez incarner 12 personnages (dont 2 cachés) tirés des univers Capcom de Street Fighter Alpha, Street Fighter III, Darkstalkers et Red Earth dans 3 modes de jeu : Arcade (le mode de jeu classique), Point Battle (un mode survival où vous combattrez tous les personnages du jeu avec 1 seule barre de vie) et Free Battle (le mode 2 joueurs via câble link).

La maniabilité se concentre sur 3 boutons : poing, pied et spécial. D’ailleurs, je ne saurais que trop vous conseiller de reconfigurer les touches, la configuration par défaut n’étant pas optimale.

Chaque coup donné permet d’éjecter des gemmes de son adversaire. Ces gemmes, de 3 couleurs différentes, remplissent à la fois la jauge de Mighty Combo en haut de l’écran sous la barre de vie, et l’une des 3 jauges du bas de l’écran, qui sont liées chacune à un spécial précis. Ainsi, en pratique, quand l’une de ces 3 jauges colorées est pleine, elle passe en niveau 2, augmentant ainsi la puissance du spécial correspondant, dans la limite de 3 niveaux. Ces coups spéciaux ne peuvent être bloqués que par la défense spéciale (arrière + bouton de spécial), et sont activables en appuyant simultanément sur spécial et bas, arrière, ou aucune direction.

La jauge de Mighty Combo dispose de 9 niveaux, débloquant ainsi de nouvelles attaques au fur et à mesure qu’elle se remplit, comme le Mega Crush ou les Mega Counter Attacks. Tous les coups liés à cette jauge permettent également de récupérer de plus grosses gemmes sur vos adversaires. Pocket Fighter dispose également de Flash combos dont la particularité est de changer le costume de votre adversaire, où, par exemple, Felicia se transformera en Megaman.

Enfin, sachez que la version WonderSwan du jeu dispose d’un mode Card Battle exclusif et complet, vous faisant débloquer de nombreuses cartes et adversaires, ainsi que la possibilité d’échanger vos cartes avec un ami via câble link.

Avis du déchu : Un must-have de la plateforme, tout simplement.

Advertisements

Une réflexion sur “Pocket Fighter – Bandai WonderSwan

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s